Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

L'icône d'Emmaüs

réalisée par sœur Mickaël de l’abbaye bénédictine Sainte Marie de la Résurrection à Abu Gosh (Israël)

Tu nous parles en chemin, outils et reperes Tu nous parles en chemin, outils et reperes  La rencontre de présentation du document de ressources Tu nous parles en chemin - Outils et repères

s'est ouverte par la présentation de cette icône et la lecture de l'évangile de Luc 24, 13 - 35

(Icône et texte d'évangile sont proposés pages 4 et 5 du document)

 

Voici le texte lu pendant la projection de l'image. Il est téléchargeable en bas de la page.


Icone Emmaus d'Abu Gosh Icone Emmaus d'Abu Gosh  La scène du haut de l’icône représente la marche vers Emmaüs.

 

La maison correspond en réalité à l’entrée (ouverte) de l’église croisée d’Abu Gosh, l’un des quatre lieux proposés par la tradition pour identifier le village d’Emmaüs, à 60 stades de Jérusalem (environ 12 kms).

 

La pierre est roulée, un rappel du tombeau vide.

 

Trois personnages sont présents : un homme, nommé Cléophas par Luc,

une femme, peut-être Marie son épouse présente au pied de la croix selon Jean (19,25).

Ils sont rejoints par un marcheur qui s’aide d’un long bâton. C’est Jésus, reconnaissable à son nimbe crucifère.

 

 

 

Dans la scène centrale, les trois personnes sont assises autour d’une table. (Cela se passe dans la crypte de l’église.)

Marie et Cléophas sont de chaque côté de Jésus. Les regards se portent sur la coupe et le pain. Jésus procède à la fraction du pain.


La scène du bas décrit le résultat opéré chez ceux qui mangent du pain de vie :C’est le retour joyeux du couple à Jérusalem symbolisée par les murailles.

 

C’est le Pain de vie qui devient la source d’eau vive qui coule par les belles portes de Jérusalem, comme l’eau qui sourd du Temple de Jérusalem en Ezéchiel 47 : «  De l’eau sortait de dessous le seuil de la maison vers l’orient » et s’en va irriguer la mer morte transformant le désert en un luxuriant jardin.

 

Aujourd’hui encore, le Christ nous rejoint, marche avec nous et se fait reconnaître.

Aujourd’hui encore, il nous donne sa parole et son pain de vie.

Article publié par Service Initiation chrétienne • Publié Jeudi 30 novembre 2017 • 46 visites

Haut de page