Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Edito avril 2015

Le numéro 35 est paru ce 14 avril !

Faites 2014-2015 Faites 2014-2015  Faites n°35 (voir sommaire)

 

La culture, chemin d’évangélisation

 

"Un monde s’efface, un autre est en train d’émerger sans qu’existe aucun modèle préétabli pour sa construction. Des équilibres anciens sont en train de disparaître et des équilibres nouveaux ont du mal à se constituer". (Lettre aux catholiques de France, Paris, cerf, 1996, p22.)

 

Ainsi s’exprimaient nos évêques en 1996 dans la lettre qu’ils adressaient aux catholiques de France. Que dire 19 ans plus tard, sinon confirmer cette affirmation. Nous sommes les témoins de ces changements profonds de notre société. Nous les constatons en fréquentant les enfants, les jeunes et les familles d’aujourd’hui ; nous les découvrons chaque jour un peu plus dans la presse et dans les nouveaux outils de communication tellement développés depuis 1996.

 

Quelles que soient les évolutions ou les changements d’une société, notre mission et notre vocation restent identiques. Le pape François nous invite à la remplir avec de plus en plus d’audace, d’authenticité, de courage et d’ingéniosité : annoncer Jésus Christ, proposer la foi à tous, y compris à ceux qui ne viennent pas s’adresser à l’Eglise, servir toujours plus des hommes de plus en plus isolés et perdus, aimer à la manière du Christ et célébrer dans la joie de croire, le Christ vivant.

La culture, sous ses formes variées, fait partie de l’identité humaine, et se révèle être une étonnante richesse. La catéchèse ne peut faire fi de tous ses développements. L’homme peut aller à Dieu, le connaitre, le découvrir, le rencontrer en empruntant tous les chemins, celui de la philosophie et de la raison, celui de la technique et des sciences, celui de la réflexion morale, celui de l’art ou des sciences du comportement.

 

La catéchèse se fait itinéraire et emprunte nécessairement les chemins de l’homme. Les grandes questions de société, les grandes questions morales, ne sont donc pas des "à côtés" de la catéchèse, elles sont le chemin même que nous devons prendre si nous voulons annoncer avec pertinence l’amour de Dieu pour le monde d’aujourd’hui.

 

Lorsqu’un enfant ou un jeune se met à parler de ce qu’il vit à l’école, de ses amitiés déçues, de son cœur blessé, de la galère vécue par ses parents ; lorsqu’un catéchumène raconte l’emprisonnement de son fils, la violence permanente à la maison, le climat de travail dans son entreprise ou la maladie d’un de ses proches ; une seule question doit nous habiter : à quelle attitude, la plus proche de celle du Christ, suis-je appelé ? Pouvons-nous l’interrompre : "Ce n’est pas notre programme aujourd’hui" ? Quelle catéchèse pourrait toucher le cœur de l’homme sans se mettre d’abord à l’écoute de ce qui le fait battre ?

 

En cela la catéchèse est mise en route, accompagnement patient et persévérant, initiation à la présence et à la rencontre avec le Christ. Elle doit chercher les moyens pédagogiques qui favorisent le dialogue avec les hommes et les femmes d’aujourd’hui. "Le langage artistique est un de ces chemins, il rend possible la rencontre entre l’homme visible et l’univers de l’invisible"(*), le beau parle d’une beauté infiniment plus grande et donne d’en percevoir comme les signes et la promesse. (*Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France, Paris, Cerf, 2006, p58.)

 

N’hésitons pas à proposer la foi avec, par et dans la culture d’aujourd’hui.

 

Abbé Michel Masclet

(Responsable du service diocésain de la catéchèse)


 

Article publié par Site Catéchèse • Publié Mercredi 15 avr 2015 • 1031 visites

Haut de page