Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Edito de janvier 2008

"Celui qui accompagne est un compagnon, pas un maître" *

 

 Voir sommaire du dernier numéro de Faites : ici 

Sur la route vers Emmaüs tandis qu’ils retournent chez eux, déçus, perdus, les deux disciples qui nous ressemblent tant se laissent rejoindre. Lui, le passant, marche à leurs côtés, écoute leur détresse, interroge simplement, donne la parole, entend les cris au delà des mots.

 

Et voici qu’il parle à son tour, pas de morale, pas de leçons, pas de ‘je vous l’avais bien dit’.

Simplement, il relit avec eux l’Ecriture, celle que tous connaissent. Et voici qu’à travers elle ils découvrent ce qui leur est arrivé. Et que tout ne se termine pas là, pas à leur déception.

Voici qu’ils découvrent dans les Ecritures, que leur histoire c’est cette histoire humaine, cette grande aventure de la rencontre avec Dieu ; l’histoire de ces incompréhensions, de ces murmures, de ces promesses successives sans cesse renouvelées, mal reçues, ignorées, de ces attentes et de la grande Espérance.

 

Ils marchent, Lui avec eux, à leurs côtés. Il devient compagnon de leur route, il accompagne et précède, il conduit et fait avec eux le chemin… pas après pas, ensemble, et leur cœur n’est il pas tout brûlant tandis qu’ils se parlent, qu’Il parle, avec eux, sur la route…

Nous connaissons la suite, ils s’arrêtent à l’auberge et le compagnon alors se révèle, se dévoile, ils le reconnaissent…

 

Catéchistes, prêtres, parents, baptisés, apprenons du Christ lui-même à devenir compagnons de route les uns des autres. Tout particulièrement des plus jeunes et de ceux qui font leurs premiers pas dans l’Eglise, de ceux qui cherchent encore, de ceux qui balbutient encore, de ceux qui frappent à la porte.

Faisons route avec eux plutôt que de leur montrer du doigt, fut-il un doigt convaincu, la route qu’ils devraient suivre.

 

Devenir compagnon de route c’est reprendre la route avec eux, à leurs côtés. C’est d’abord écouter, accueillir leur histoire, leur vie, pour avec eux, pas après pas, y découvrir la présence du Seigneur. C’est avec eux découvrir que cette histoire, leur histoire, s’inscrit dans la grande histoire de l’Humanité avec son Dieu.

 

Compagnons, voici que nous-mêmes faisons route, que nous mêmes le reconnaissons sur la route car Il se fait Lui aussi notre compagnon ; voici que sur la route notre cœur redevient tout brûlant… de sa présence tandis que nous parlons, qu’ils nous parlent et que Lui parle, en chemin.

 

Catéchistes, prêtres, parents, baptisés, nous sommes invités aujourd’hui à faire route, pas à pas, avec ceux qui naissent au monde de Dieu et à l’Eglise et nous entraînent dans leur aventure…

 

C’est tout le défi de la catéchèse d’aujourd’hui, oserons-nous le relever ?

 

 

Michel Masclet

 

 

* [tabga hors série 1, p 29]

 

 

Article publié par Michel Masclet • Publié Mercredi 16 janvier 2008 • 4462 visites

Actualités de l'Eglise

Inauguration de la stèle républicaine : Discours de Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen
Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen a prononcé un discours pour...

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page