Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Edito de juin 2009

Revue Faites n°12 : "Etre aîné dans la foi...c'est accepter d'être dépassé par le cadet"

Faites n°12 (voir le sommaire)

Etre aîné dans la foi...c'est accepter d'être dépassé par le cadet

Fleurs et soleil
« Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. » (Mat 28)

Vient la Pentecôte et voici qu'une sorte de langue de feu se pose sur chacun d'eux. Les portes s'ouvrent et ils partent annoncer, proclamer, baptiser.

Les apôtres, les proches de Jésus, découvrent que sur leur parole, sur leur témoignage beaucoup se convertissent, beaucoup croient et demandent à devenir disciples de Jésus, Christ. Beaucoup demandent le baptême.

Tout est dans l'ordre. Eux les apôtres ont vu, entendu, cru, habités de l'Esprit Saint ils témoignent à l'invitation de Jésus, auprès de tous. « Ce Jésus que vous avez crucifié, Dieu l'a ressuscité, il l'a fait Seigneur et Christ »

 

Les voici donc, nos aînés dans la foi, qui se conduisent comme des aînés, ils disent simplement leur foi et accompagnent les nouveaux convertis dans leur découverte et jusqu'à leur entrée dans la communauté des disciples. Ils participent à leur initiation de disciples et font route avec eux. Si bien que très vite ils ne seront plus assez nombreux devant l'afflux de nouveaux croyants.

 

Nous sommes de ces aînés qui remplissons avec droiture notre mission de baptisés, nous croyons, nous vivons des sacrements, nous sommes des priants, nous vivons une relation quotidienne avec le Seigneur et, par notre vie, nos témoignages directs ou nos attitudes, nous essayons de tout notre cœur, d'annoncer Jésus Christ à tous. Catéchistes auprès d'enfants et de leurs parents c'est ce que nous essayons de faire. A l'invitation de Jésus.

 

Mais voici que Philippe découvre que Dieu a déjà touché le cœur de cet homme éthiopien sur la route. Pierre lui-même appelé chez Corneille s'étonne « de voir que même les païens avaient reçu à profusion le don de l'Esprit Saint » (Ac 8).

Ces deux évènements vont ouvrir les yeux des apôtres. L'Esprit du Seigneur agit de lui-même dans les vies et les cœurs des hommes. Il leur revient non seulement d'annoncer mais de reconnaître cet Esprit déjà à l'œuvre dans tant de vies et d'accompagner son œuvre, d'éclairer l'intelligence des Écritures pour conduire au Christ.

 

Nous sommes si souvent témoins de ces merveilles que l'Esprit de Dieu fait dans le cœur des enfants ou des adultes qui les accompagnent. Telle maman qui demande le baptême pendant la préparation de sa fille, tel enfant qui emmène ses copines au caté, tel enfant à Lisieux qui vient demander pour 'avoir le pardon comme Thérèse'... Nous sommes souvent comme les apôtres des témoins éblouis devant les merveilles que Dieu fait dans les vies de tant et tant...

 

L'ainé dans la foi est bien celui qui témoigne, qui transmet, qui enseigne, qui conduit. Mais il est aussi, et peut être d'abord, celui qui sait voir l'œuvre de Dieu dans la vie des autres, dans la vie du Monde.

Il voit, il croit et il accompagne sans jamais oublier de rendre grâce de toutes ses forces pour tant de merveilles.

 

Abbé Michel Masclet

Article publié par Site Catéchèse • Publié Lundi 29 juin 2009 • 3470 visites

Haut de page