Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Edito d'octobre 2009

Revue Faites n°13 "Noël, la joie est contagieuse"

Faites n°13 (voir le sommaire)

Noël, la joie est contagieuse

     La nouvelle année liturgique approche. L'invitation à accueillir le Christ, à le laisser entrer dans nos vies se fait criante. Le premier Il nous aime et cet amour est pour tous. Comment alors le réserver à quelques uns, ceux qui viennent, ceux qui demandent, ceux qui frappent à la porte de l'Église et de la catéchèse ?
 
           Tandis que j'écris ces mots, je pense aux enfants que nous rencontrons en ces premiers mois de l'année scolaire. A tous ceux et celles qui, accompagnés par leurs parents, poussent une porte, hésitants ou enthousiastes, entrent dans une église pour la presque-première fois, à ceux qui arrivent accompagnés d'une copine ou d'un voisin sans trop savoir ce qui les attend, à tous ceux qui sentent lointainement, et sans mots pour le dire, que là quelqu'un les attend qui les aime déjà et depuis si longtemps...
Mon esprit se tourne aussi vers les parents de ces enfants qui souvent les accompagnent, parfois acceptent de les laisser venir, ou sont surpris des choix de leur enfant…
Ces parents dont nous aurions trop souvent envie de nous plaindre parce qu'ils ne sont pas comme nous aimerions qu'ils soient. Ils offrent cependant à leur enfant la chance de rencontrer le Christ, la chance de la foi, même lorsqu'ils reconnaissent qu'eux-mêmes ne savent plus bien où ils en sont. Conduire un enfant à l'église le dimanche, organiser son emploi du temps pour lui permettre une heure de catéchèse, aller une fois ou l'autre en réunion de parents ... N'est ce pas déjà une belle démarche ?
 
     Tournons-nous quelques instants vers l'Évangile. Le regard de Jésus y est si souvent un regard de bienveillance. Ce regard relève, redresse, guérit les cœurs, soigne les blessures, rend la vue et la vie...

C'est sans doute une première invitation pour nous, catéchistes, catéchètes : porter sur les parents un regard de bienveillance. Que savons-nous de leur vie, de leur choix, de leur foi, de leur recherche ? Accueillir chacun d'eux tel qu'il est avec ce qu'il apporte de sa vie et de son histoire. Être respectueux de ses mots et de ses silences, de ses participations et de ses absences… Inviter et proposer la foi à chacun d'eux, sans jamais nous lasser, sans jamais baisser les bras. Souvenons nous de Bernadette à Lourdes : « Je suis chargée de vous le dire monsieur le curé ». Nous sommes chargés de leur dire l'amour de Dieu pour eux. Un amour qui n'est pas réservé aux enfants ni à quelques uns d'entre nous. Il est pour tous.  

 
     La vie spirituelle des enfants ne se développe pas uniquement avec les catéchistes ni seulement lors de la messe du dimanche. Elle s'éveille et s'accompagne à la maison. Bien des parents sont perdus ou seuls devant cet éveil qui leur semble difficile. Au delà du regard d'accueil et de bienveillance, nous sommes invités à les accompagner dans ce rôle. Alors, n’hésitons pas à leur proposer un chemin de foi : des groupes de partages d'Évangile, des soirées de catéchèses pour adultes, des messes des familles, des rencontres à l'occasion de la célébration des sacrements, des catéchèses pour tous un dimanche matin, des temps forts comme ceux de Graines de Parole et, pourquoi pas, leur proposer les sacrements : baptême, confirmation, eucharistie...
 
     Ces années au cours desquelles les enfants viennent au caté sont une chance de prendre ou de reprendre la route avec tant d'hommes et de femmes de chez nous. Ne la laissons pas passer. FAITES proposera toute l'année des pistes à vivre avec des parents, faites en bon usage !
 
Bonne fête de Toussaint ! Bon Avent !

 

Abbé Michel Masclet

 

«Divers chemins d'annonce peuvent être proposés aux parents : oser prier, oser parler de sa propre foi mais aussi de son refus de croire ou de ses interrogations, parler ensemble de la foi sans moquerie, exprimer ses questions devant le mal, la mort, l'amour, oser le pardon, marquer religieusement les fêtes religieuses...
Si des familles acceptent de s'engager ainsi il est bon que la paroisse s'engage elle aussi à les écouter, à les aider dans leur recherche, à les accueillir dans la discussion, à les aider en cas de problème...»(Texte national pour l'orientation de la catéchèse en France p83) 

Article publié par Site Catéchèse • Publié Jeudi 15 octobre 2009 • 1896 visites

Actualités de l'Eglise

Thème de la Journée mondiale des communications sociales 2018
La prochaine Journée mondiale des communications sociales, dimanche 13 mai 2018, aura pour thème...

Mgr Nicolas Souchu, nommé évêque d’Aire et Dax
Le Pape François a nommé ce mercredi 15 novembre, Mgr Nicolas Souchu évêque du diocèse...

Nouvelle traduction du Notre Père
Le 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera...

Décès du cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille
Le cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite du diocèse de Marseille, est décédé dans sa...

Commentaires du dimanche 19 novembre
19 novembre 2017, 33e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page