Jésus t’aime, dis-le au monde !

Festi'Collégiens 2019 (depuis le 12 nov. : plus de photos)

A la Maison du Diocèse, à Raismes, 110 collégiens ont embarqué sur Jésus Airlines.

Tout a été minutieusement préparé pour ce voyage virtuel de deux jours. Après l’enregistrement des bagages, stewarts et hôtesses de l’air tamponnent les passeports et effectuent un tirage au sort des destinations à travers le monde : remise du titre de transport et du foulard de destination. Aussitôt place au chant et à la danse, grâce à Marie, Eric, sa guitare et l’équipe de musiciens toujours dans la joie et l’allégresse : on n’est pas triste dans l’Eglise !

Après un goûter écolo, organisation et répartition en ateliers variés, manuels et ludiques, à la découverte des cultures, us et coutumes des pays du monde : fabrication d’une fresque, de drapeaux, de contes, de chapeaux, danses, musiques et gastronomie. Les jeunes ont apprécié ces ateliers : Paul et Gauthier ont juste regretté de n’avoir pas pu participer à tous les ateliers car « ils avaient vraiment l’air super. »

Après le repas, place à la veillée ! D’abord festive en danses et chants qui ont permis de passer un moment très convivial. Un second temps plus spirituel avec diverses propositions : adoration, sacrement de réconciliation ou veillée de prières et de chants.

Pour le temps d’adoration la chapelle était comble ! Il était animé par la communauté Palavra Viva. Alice, Candice, Flavie et Maëly ont aimé se recueillir portées par le chant des jeunes femmes de la communauté  « C’était très beau et apaisant ».

Les collégiens ont aussi eu la possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation puisque huit prêtres se sont mis à leur disposition pour les écouter. Ils étaient nombreux à rencontrer un prêtre, motivés par le témoignage de Marc, 12 ans, qui a expliqué à ses camarades ce que représentait cette démarche : « Tu rencontres un prêtre et tu peux lui parler de tes péchés, petits ou gros, mais ce n’est pas avec le prêtre que tu parles réellement, c’est avec Dieu. Quand tu ressors, tu te sens plus léger, apaisé ». 

A la fin de cette première journée, les enfants ont rejoint les dortoirs pour une nuit un peu courte, car comme l’a signalé Corantine : « certains ont parlé comme des pains perdus », ce qui leur a permis, à défaut de se reposer, de resserrer encore un peu plus les liens et nous avons retrouvé le lendemain un groupe encore plus soudé et heureux d’être là.

Mardi matin, place à la réflexion. Chaque groupe est chargé d’élaborer une affiche sur un missionnaire d’hier ou d’aujourd’hui : c’est super parce que l’utilisation des smartphones est recommandée pour faire les recherches.

Deux témoignages particulièrement chaleureux et humoristiques de l’abbé Jean-Roland et l’abbé Bernard introduits par un chant africain très rythmé de ces prêtres venus d’Afrique : pour l’abbé Bernard un seul signe de croix fut pour lui missionnaire…Un grand voyage commence par un petit pas, à chacun de découvrir sa mission. Les jeunes se sont aussi rendus compte que certains témoins faisaient des choses simples ou extraordinaires et que nous pouvons tous être, à chaque instant, ce témoin.

Dans l’après-midi, un jeu leur a permis encore de voyager et d’ « atterrir » à la conclusion : « Jésus t’aime, dis-le au monde ! »

La rencontre s’est clôturée par une messe : le père Emmanuel Canart a cité des phrases à graver dans son coeur pour être un bon voyageur-missionnaire :

- Faites-vous des cœurs vastes comme le monde.

- Sortez de vos canapés !

- Allez dans le monde entier, faites des disciples.

- Reconnaissez-vous voyageur sur la Terre, pour aller vers Dieu.

Le flambeau a donc été donné à ces 110 collégiens qui continueront à être des témoins actifs.

A la fin du séjour Candice a dit : « Je me suis bien amusée, c’est vivant ».

__________________________________________________________________________________________

Témoignage de Magali, maman et accompagnatrice

"J’ai participé au festi’collégiens en tant qu’accompagnatrice mais aussi en tant que maman de jeunes.
C’est une expérience très riche d’être avec ces jeunes durant deux jours. Ils ont pris conscience qu’ils étaient des témoins de Jésus et ont vécu des moments très forts.
J’ai moi aussi vécu des moments très intenses grâce aux témoignages des prêtres, au moment d’adoration dans la chapelle et à toutes ces activités de partage avec les jeunes et les autres adultes encadrants.
J’ai côtoyé des jeunes respectueux. Ils étaient heureux d’être ensemble, de partager leur foi. J’ai vu des liens se créer. Toutes les personnes présentes avaient envie de partager leurs réflexions et leurs émotions. Leur lien avec Jésus s’est fortifié dans une ambiance de fête et nous avons tous été des témoins très actifs pendant ces deux jours. Il ne reste plus qu’à continuer notre chemin de témoin."

Article publié par MRJC • Publié le Mardi 05 novembre 2019 • 300 visites

keyboard_arrow_up