Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Edito Mai 2013

Faites n°27 (Voir sommaire)

Orientations diocésaines : où en sommes-nous ?

 
Il y a deux ans déjà le stade Nungesser se préparait à nous accueillir pour la grande fête de Pentecôte et les confirmations. Dans la foulée, Mgr Garnier promulguait des orientations pour la catéchèse dans notre diocèse pour les cinq ans à venir. Nous étions alors tous invités à Grandir dans la joie de Croire. Un axe commun, une orientation forte pour toute la pastorale catéchétique.
 
Depuis, le Vivier, le service pour l’évangélisation des jeunes et les vocations, la coopération missionnaire, le service du catéchuménat, la Maison du Diocèse, et trois paroisses (St-Pierre en Bavaisis, St-Martin en Ostrevant et Ste-Claire de la Sensée) ont écrit et publié leur projet catéchétique.
(Consultables sur http://catechese.cathocambrai.com/grandir )
 
Depuis, de grandes avancées se font dans le domaine de la catéchèse des adultes, autour des demandes de sacrement. Un module pour vivre la traversée de l’épreuve est en cours de publication.
 
Depuis, les formations aux modules catéchétiques pour l’enfance et l’âge du collège ont rassemblé plus de mille catéchistes en trois ans à Raismes.
 
Depuis, un itinéraire vers la première eucharistie est expérimenté dans plusieurs paroisses, une centaine de catéchistes de l’enfance se sont formés cette année.
 
Depuis, le service du catéchuménat forme des accompagnateurs aux itinéraires proposés par le document ‘Rencontres avec Jésus le Christ’ par ailleurs en cours d’adaptation pour des jeunes en chemin vers la confirmation.
 
Depuis, les mouvements de l’apostolat des laïcs se mobilisent pour formaliser leurs projets.
 
Depuis, les directeurs de l’enseignement catholique primaire et secondaire se sont retrouvés pour découvrir les orientations. Ils travaillent à les intégrer à leur projet d’établissement.
 
Depuis, … les choses bougent, avancent, les cœurs se laissent toucher, ce n’est pas très médiatisé mais cela est ! Le chemin se trace !
 
N’oublions pas cette belle intuition : Dans un monde qui ne baigne plus dans une culture chrétienne, permettre à chacun de faire l'expérience de la rencontre personnelle avec le Christ, accompagner cette rencontre, acceptant de nous remettre nous-mêmes en route à la suite du Christ, humbles disciples, sûrs d’une seule chose : c’est Lui qui sauve, c’est Lui qui mène la barque, c’est Lui qui aime et ouvre les cœurs.
 
« La catéchèse fait partie de la mission d’évangélisation de l’Eglise dans ce monde. Elle fait résonner la parole et la vie de Dieu dans la vie des hommes et des femmes d’aujourd’hui. Elle doit permettre à chacun une vraie rencontre avec le Christ pour que se construise une relation personnelle […]
Ceux qui assurent cette mission sont avant tout des croyants qui marchent à la suite du Christ et reçoivent de lui leur vie. Animés par l’Esprit, ils accompagnent les catéchisés, à la manière du Christ dans l’Evangile. » (p.9 des orientations diocésaines)
 
La ‘nouvelle évangélisation’ dont nous pensons souvent, et à tort, qu'elle est confiée à d'autres, passe aussi par la joie de grandir ensemble dans la foi, une joie d’autant plus renouvelée que nous cherchons à la partager par toute notre vie.
 
Ecrire un projet ? C'est à la fois simple et exigeant mais nous avons tout à y gagner.
 
Simple… Il suffit de se réunir, se parler, prier ensemble, regarder la situation, les forces et les faiblesses et décider d’un axe, d’une action catéchétique commune pour l’année qui vient. (cf. p19 )
 
Exigeant… Evitons de l'écrire ou le penser seul. (L'illusion est vive que seul nous avons plus d'efficacité, qu'en est-il en termes de fécondité ? ...) Un projet nous oblige à relire nos actions en le prenant comme référence. Et voici que nous sommes tenus, par nous-mêmes et par les autres, à garder le même cap, si difficile soit-il à tenir. La relecture ensemble devient le chemin de l’Evangile dans nos propres vies, permet de percevoir les passages, la présence et les appels de Dieu. Elle devient creuset pour notre foi.
 
Où en sommes-nous de ce projet dans notre école, dans notre paroisse, dans notre communauté ou dans notre doyenné ? Avons-nous avancé ?
Comment comptons-nous avancer d’ici la prochaine année ?
Comment serons-nous davantage une Eglise qui vit de l’amour de Dieu et qui grandit dans sa foi en la partageant plus encore ?
 
Faites connaître vos projets 
 
 Abbé Michel Masclet

(Responsable du service diocésain de la catéchèse) 

 

Article publié par Site Catéchèse • Publié Mardi 30 avr 2013 • 1395 visites

Haut de page